Aujourd'hui nous souhaitions partager avec vous le process' dans la préparation des papillons. En effet beaucoup de personnes nous interroge sur les ailes de papillons et comment elles sont travaillées.

Pour faire simple, et sans révéler nos secrets, tout commence avec les entomologistes. Chez ces quelques spécialistes, qui ne sont pas nombreux, nous passons un temps fou à chercher des espèces aux formes et aux couleurs qui permettront de créer des bijoux Victorian Rehab. Il faut savoir que les entomologistes sont des collectionneurs et, à ce titre, chacun a ce que les autres n'ont pas. Et c'est tout un travail pour nous d'arriver à trouver LE papillon. Comme c'est le cas ci-dessous pour l'Arhopala Hercules.

arhopala hercules 2Arhopala Hercules Shynge

Ce papillon, au-delà de sa rareté, ne révèle pas systématiquement les couleurs que vous voyez (et qui ne sont pas du tout retouchées !!!). Et nous passons des semaines de recherches et de nombreux autres Arhopala avant d'avoir le bon !

Et cela, nous ne le découvrons que lorsque nous l'ouvrons, après avoir ré-humidifier les papillotes qui contiennent les différentes espèces. Comme ce magnifique papillon, aux ailes transparentes.

P1160019

Pour les préparer, comme vous le voyez, il nous faut maintenir le corps de l'animal dans nos pinces entomologiques. Grâce à l'humidification, le papillon est de nouveau souple et les ailes vont s'ouvrir, permettant justement de les faire se mouvoir et de les détacher avec un scalpel ou en faisant jouer l'articulation. Et vous découvrez également les particularismes de chaque papillons, dont certains ont un corps plus gros ou encore coloré, comme ci-dessous avec l'Euxhante au corps noir et points blancs, ou le Sunset Moth et sont corps pailleté, comme ses ailes.

euxante

 

sunset moth

 

Voila nous espérons vous avoir fait un peu découvrir, par l'intérieur, une infime partie de notre travail dans la conception de la collection "Métamorphose"...

Laetitia et Jonathan

Leave a Comment